Campagne choisir avec soin – gériatrie

 

Contexte

Choisir avec soin® est une campagne née aux Etats-Unis (Choosing wisely) en 2012 pour améliorer la pertinence des soins, à l’initiative de la société savante de médecine interne américaine.

Le principe est d’identifier, par spécialité, des actes et des soins pour lesquels :

  • la balance bénéfice- risque doit être évaluée avec soins,
  • le risque de non pertinence est réel.

Aujourd’hui la campagne existe dans plus de 15 pays et engage plusieurs dizaines de sociétés savantes. En France, la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG), première à s’engager dans cette démarche, a choisi en 2016 et 2017, en collaboration avec des patients et des usagers et sous l’égide de l’équipe de gériatrie du CHU de Rennes, cinq propositions d’actions dans l’objectif d’améliorer la pertinence des soins délivrés aux personnes âgées (75 ans et plus) hospitalisées ou résidant en EHPAD dans la région Bretagne.

Une nouvelle campagne est proposée en 2019, réalisée de manière inter régionale puisque les représentants régionaux de la SFGG, issus des CHU de Besançon et de Dijon, ont souhaité s’y associer avec l’appui des structures régionales de cette région (REQUA, Omedit et CPIAS).

 

Objectif de la campagne

Le but est d’améliorer la pertinence des soins délivrés aux personnes âgées (75 ans et plus) hospitalisées ou résidant en EHPAD, pour les propositions suivantes, définies par le groupe de travail :

  • Les colonisations urinaires asymptomatiques ne doivent être ni recherchées ni traitées.
  • Il n’y a pas d’indication à un traitement prolongé par anxiolytique. En cas d’usage ancien, l’intérêt d’un sevrage et les moyens d’y parvenir doivent être expliqués au patient.
  • En cas de troubles du comportement chez une personne atteinte d’un syndrome démentiel (trouble neurocognitif majeur), les neuroleptiques ne doivent être prescrits qu’en dernier recours en cas d’échec des mesures non-médicamenteuses, sur une courte durée, après analyse des causes.
  • Il n’y a pas d’indication à prescrire ou à poursuivre un traitement par statine chez une personne âgée de plus de 80 ans n’ayant jamais présenté d’accidents cardio-vasculaires (prévention primaire).
  • Un dialogue sur la nature des soins à mettre en place doit s’instaurer avec le patient (et s’il le souhaite avec son entourage), afin que ceux-ci s’appuient sur ses besoins et ses attentes, et ce dès les premiers jours d’hospitalisation ou d’entrée en EHPAD.

 

Méthode

Chaque équipe souhaitant s’engager dans cette démarche peut choisir de s’évaluer sur une ou plusieurs des cinq propositions. Les trois premières ont déjà fait l’objet des deux dernières campagnes. La cinquième présente des modalités de recueil spécifiques, celui-ci étant réalisé directement auprès des patients par des représentants des usagers.

L’évaluation se fait un jour donné en renseignant la grille mise à disposition sur la plateforme e-forap et concerne tous les patients âgés d’au moins 75 ans (ou 80 ans pour la proposition 5) hospitalisés ou résidant en EHPAD le jour de l‘enquête (1 grille par patient).

L’inclusion d’au moins 30 patients est préconisée dans le cadre d’une Evaluation des Pratiques Professionnelles. C’est pourquoi l’évaluation peut être répétée dans le temps afin d’atteindre, dans la mesure du possible, les 30 dossiers (en prenant garde de choisir des dates appropriées pour éviter d’inclure les mêmes patients).

Concernant la proposition 3 (élaborée par les usagers), les patients inclus sont interviewés par des représentants d’usagers qui disposent d’un questionnaire et d’un guide d’entretien. Cette méthode étant expérimentale, et demandant un temps plus long, il n’y a pas de nombre minimum de patients.

Les établissements de la région Bretagne disposent d’un soutien méthodologique et logistique pour la saisie en ligne des données et l’analyse automatisée des résultats, ainsi que pour l’accompagnement des représentants des usagers dans l’évaluation de la proposition 3.

 

Les étapes du projet

  • Réunion régionale de lancement de la campagne le 20 mars 2019
  • Recueil et saisie des données dans les établissements volontaires : du 5 avril au 21 juin 2019 [1]
  • Réunion régionale de partage des résultats et des objectifs d’amélioration le 18 octobre 2019 

[1]Pour les professionnels souhaitant valoriser cette EPP comme une action de DPC à l’occasion du congrès SFOC organisé à Rennes les 24 et 25 mai 2019, le recueil doit avoir été réalisé avant le 15 mai 2019.

 

Pour tout renseignement complémentaire, contacter l’équipe du CAPPS Bretagne

 

 

Documentation :
Campagne « choisir avec soin » – résultats recueil 2016
Résultats de la campagne « choisir avec soin » – 1er temps de recueil : résultats concernant l’ensemble des thématiques et l’ensemble des participants. (voir)
Campagne « choisir avec soin  » – Comptes rendus de réunions
Les comptes-rendus de réunions sont disponibles, sur demande, auprès de l’équipe du CAPPS Bretagne. (voir)

GCS CAPPS de Bretagne

Connexion

Mot de passe oublié ?